Nicolas Ortiz

  • A quel âge as-tu commencé ? Comment l’as-tu découvert ?

J’ai commencé en 1994 à 11 ans. Je pratiquais l’athlétisme et un  ami d’entraînement faisait du VTT. Mon frère a eu un VTT et a commencé à rouler avec lui, donc j’ai harcelé mes parents pour avoir un VTT à Noël. Ça m’a passionné tout de suite. On était une bonne bande de jeunes à rouler le mercredi et le samedi.

  • Pourquoi  avoir choisi ce sport ?

J’ai toujours fait du vélo car mon père courait sur route ; le côté nature et la prise de risque m’a séduit, étant de nature « casse cou ».

  • Qu’est-ce qui te plaît dans le VTT ?

La vitesse, la beauté des paysages, la découverte de nouveaux chemins, la possibilité de parcourir un grand nombre de km, se dépayser, voyager et partager du roulage avec les amis.

  • Comment passe-t-on d’un loisir à devenir pro?

La passion de la compétition, de l’entraînement, l’envie de gagner, une personne s’est vraiment investie à mes côtés pendant plusieurs saisons, pour me faire accéder aux top mondiaux.

  • Quelque chose qui t’a marqué ?

Un peu de regret de ne pas avoir pu exprimer mon potentiel faute de moyens, de logistique et d’inexpérience à partir d’une certaine période, mais de belles rencontres et découvertes de pays dans le monde.

  • Comment ça se passe maintenant ? 

Je suis responsable d’un potager pour un restaurant double étoilé Michelin, à côté j’ai une exploitation maraîchère en agriculture bio. Je pratique du VTT, de la rando, de la moto tout terrain et du snowboard.

  • Comment as-tu eu l’idée de faire ça avec ton chien ? 

J’ai pris une race de chien connue pour sa résistance, son intelligence, son écoute et sa gentillesse. Naturellement je l’ai emmené sur les compétitions, mes road trip et dans mes entraînements. Puis l’idée est venue en voyant des vidéos de personnes avec leurs  animaux, mais j’en ai un tas qui me trottent dans la tête et qui, je pense, seront inédites.

  • Pourquoi nous avoir choisis comme partenaire ?

Suite à de nombreuses blessures et traumatismes, je suis contraint à une prise de compléments naturels pour me permettre de prolonger mes pratiques intensives, soulager mes articulations et mon bien être physique. Le lancement de la nouvelle gamme Natural Nutrition Sports m’a séduit par le fait qu’elle soit bio et surtout que ce soit une entreprise locale.