Kevin Miquel

         Notre interview

  • A quel âge as-tu commencé ? Depuis combien de temps fais-tu du vtt ? Comment l’as-tu découvert ?

Kevin Miquel ambassadeur sportif Natural Nutrition SportsJ’ai commencé par le BMX race à l’âge de 5 ans au club de Cavaillon. J’en ai fait pendant plus de dix ans. Puis je suis arrivé au VTT à l’âge de 16 ans au club du Veloroc Cavaillon. On peut dire que c’était ma destinée puisque mon grand-père est président du club depuis sa création en 1994. Je me suis essayé au cyclisme sur route puis à l’eliminator (course en affrontement à 4) pour être aujourd’hui au VTT enduro, une discipline en plein essor.

  • Pourquoi avoir choisi ce sport ?

Je ne sais pas si on peut dire que j’ai choisi ce sport. C’est tout simplement une passion qui est venue de façon naturelle. Le jour où j’arrêterai les compétitions, je continuerai à en faire le plus souvent possible, c’est dans le sang ! C’est pour ça aussi que l’on dit toujours  aux jeunes du club de prendre du plaisir dans la pratique de ce sport.

Kevin Miquel ambassadeur sportif Natural Nutrition Sports

  • Qu’est-ce qui te plait dans ce sport ?

Tout d’abord, c’est un sport d’extérieur où l’on côtoie sans cesse la nature. C’est cet aspect de liberté qui me plait beaucoup. Ensuite, c’est une discipline qui procure beaucoup de sensation de vitesse et qui véhicule des valeurs de dépassement de soi, de rigueur, etc. qui sert aussi dans la vie de tous les jours.

  • Comment passe-t-on d’un loisir à devenir pro?

Il faut le choisir et le vouloir. En effet, le sport de haut niveau demande énormément de sacrifices, de concession et il est évident que l’on ne mène pas la même vie qu’un jeune de notre âge. Mais à côté de cela, on voyage et le sport nous procure des sensations folles ! Donc c’est un choix, mais je pars du principe que si l’on veut devenir pro, tout le monde peut y arriver en se donnant tout les moyens.

  • Pourquoi avoir choisi cette équipe ?

Le team Commencal Vallnord Enduro est un choix affectif car on y retrouve des pilotes de niveau international (Cécile et Cédric Ravanel, Yoann Barelli) que je connais très bien et avec lesquels nous avons une grande complicité. C’est celle-ci qui nous tire tous vers le haut et qui améliore la performance. De plus, les « à côté » du vélo sont beaucoup plus agréables en leur compagnie !

  • Comment se passent les compétitions/entraînements ? 

Kevin Miquel ambassadeur sportif Natural Nutrition SportsL’ambiance sur les courses est plutôt détendue entre tous les pilotes. C’est vraiment dans les derniers moments précédents le départ que la concentration et la tension sont de mise. C’est ce qui est agréable car on peut échanger avec les pilotes très facilement.

Pour l’entraînement, je me prépare très souvent seul car les différents emplois du temps des autres riders sont différents les uns des autres et il est difficile de rouler ensemble.

  • Comment t’y prépares-tu ?

Notre saison de compétition débute en mars et se finit en octobre. On calque notre programme en fonction des coupes du monde, ce sont nos principaux objectifs. Il y en a 8 qui sont aux quatre coins du monde (Nouvelle Zélande, Madère, Canada, Tasmanie, Irlande…).

Côté préparation, nous avons une préparation physique générale durant tout l’hiver pour se construire une base solide pour toute la saison. Ensuite, durant la saison de compétition, les entraînements sont plus qualitatifs que volumineux.

  • Peux-tu nous décrire ton quotidien ?

La première action importante pour bien débuter la journée est de boire un bon café ! C’est vital ! Les journées ne se ressemblent pas mais je me fais une bonne séance le matin et l’après midi cela peut être du repos ou une petite séance de type gainage, pump track, BMX, …. Avec mon entraîneur, on essaye de ne pas avoir des journées redondantes et d’avoir du fun aussi dans les entraînements, sinon on ne dure pas toute l’année ! Le soir j’aime bien retrouver des potes autour d’un bon repas.Kevin Miquel ambassadeur sportif Natural Nutrition Sports

  • Quelle est ta spécialité ? Ta force ?

J’ai un peu du mal à décrire mes forces mais je pense que je suis quelqu’un de puissant et d’explosif. Techniquement, je suis très à l’aise sur des terrains de type « pumping ».

  • Quels sont tes derniers résultats ?

J’ai fini sur le podium des championnats du monde en 2014/2015 en XC Eliminator. Et maintenant, je me rapproche du top 20 mondial en enduro VTT, chose positive au vu de la densité.

  • Anecdote sur tes années sportives ? Quelque chose qui t’a marqué ?

Kevin Miquel ambassadeur sportif Natural Nutrition SportsC’est un fait qui me marquera toute ma vie je pense. En 2014, au championnat du monde de XC Eliminator, je fais partie de la finale. Sur une course qui dure 2 minutes, je suis en tête de la finale jusqu’au dernier virage, à 80 mètres de l’arrivée. C’est une chute qui me prive d’un titre mondial. Terrible.

  • Quels sont tes objectifs ? Le titre que tu aimerais remporter ?

J’aimerais approcher le top 10 mondial en enduro. Je suis jeune dans la discipline mais j’essaye de rattraper mon retard le plus rapidement possible.

  • Pourquoi nous avoir choisis comme partenaire ?

Cela fait maintenant plus d’un an que je me concentre sur mon hygiène de vie et notamment la façon dont je me nourris. Je suis gluten free depuis 6 mois (enfin j’essaye au maximum). Et Natural Nutrition Sports a été une opportunité pour moi de mettre une nouvelle pierre à l’édifice pour que je sois dans les meilleures conditions et pour optimiser au maximum la performance. A mon âge, on commence à avoir de lourdes charges d’entrainement ; on pousse notre corps vers sa limite et j’avais besoin d’un apport naturel pour m’accompagner lors de mes entraînements et de mes compétitions. Cela fait maintenant 3 mois que j’ai commencé une cure de spiruline par exemple, et je sens une forme générale meilleure. Alors ce n’est pas ce qui va me faire pédaler plus vite, mais je me sens plus en forme dans la vie de tous les jours.