Blog

fille qui court dans un parc
Santé, Sport

6 conseils pour un runner débutant

2018 est arrivée et vous avez décidé de commencer à faire de la course à pied ? Courir, ce n’est pas seulement mettre ses baskets, il faut un minimum réfléchir à comment on va appréhender tout cet univers. Voici 6 conseils pour les runners débutant.

Conseil n°1 : Trouver sa paire de baskets

Le choix des chaussures est primordial pour la course à pied. Il faut aller en magasin et vous faire conseiller par un professionnel avant de choisir votre modèle. Pour cela, il vous fera automatiquement courir sur un tapis de course pour voir si votre foulée est universelle, pronatrice ou supinatrice pour vous faire éviter tout risques de blessures.

La pronation c’est quand on a une inclinaison du pied vers l’intérieur. La supination, une inclinaison du pied vers l’extérieur, et la foulée universelle, à un alignement parfait du pied lors de la course ou de la marche.

Se sentir bien dans ses baskets, c’est avoir toutes les cartes en main pour bien courir.

Pensez aussi à changer au moins deux fois par an vos paires de chaussures mais évitez de changer trop souvent de modèle !

 

Conseil n°2 : Equipez-vous de manière adéquate

Homme sur un pont qui s'étire

Vos achats varieront en fonction de la saison. Pour l’hiver munissez-vous de bonnets, de paires de gants et d’une polaire sans oublier bien sûr les collants et le manteau. Pour les beaux jours, il vous suffit d’avoir des shorts et t-shirts.

Comme pour les baskets vous devez vous sentir bien dans vos vêtements !

 

Conseil n°3 : Etre raisonnable quand on se fixe des objectifs

Se fixer un objectif raisonnable, même s’il ne s’agit que de courir 1h par semaine est important pour ne pas abandonner. Vous pouvez demander des conseils à des runners plus expérimentés pour construire avec vous un plan d’entraînements adaptés et éviter de faire des erreurs qui vont vous empêcher d’atteindre vos objectifs.

 

Conseil n°4 : Avoir un mode de vie sain

Avoir une alimentation équilibrée et un sommeil réparateur en cohérence avec les efforts fournis vous permettent d’atteindre voire d’améliorer vos performances. Négligez ces 2 points et vous n’aurez sur le long terme les résultats que vous attendez. Certaines plantes ou algues, telles que le spiruline, peuvent vous donner le coup de pouce supplémentaire.

Conseil n°5 : la motivation, la base pour faire du sport

2 hommes qui courent

Le corps doit être challengé pour progresser. Faire de la course à pied c’est une discipline qui implique le runner à fournir de réels efforts sans oublier le temps de repos sinon gare aux blessures.

Conseil n° 6 : Courir en groupe

Même si courir est un sport individuel, courir en groupe permet de dépasser ses objectifs et d’avoir un entrainement quotidien. Ils se révèlent qualitatifs pour vous, votre motivation et votre santé.

Frédéric soira
Nutrition, Sport

Frédéric Soira au marathon de New York

Pratiquant la course à pied en amateur éclairé, Frédéric est testeur des produits Natural Nutrition Sports. Il a participé à une dizaine de marathons, dont un marathon en 3h32, et participe à des courses locales dans le Luberon (et ailleurs) régulièrement.

A l’occasion de son 55eme anniversaire, Frédéric s’est offert un beau cadeau en participant au marathon de New York en novembre dernier. Il nous livre ses impressions sur son marathon.

Comment s’est passé ton marathon ?Frédéric soira

J’avais pour objectif de terminer avec un temps de 4h30, car ma préparation était un peu insuffisante. J’ai rapidement trouvé une bonne allure, car je me sentais très bien, et j’ai réussi à maintenir cette allure sans grosses difficultés jusqu’au 37eme kilomètre. Les 5 derniers kilomètres ont été un peu plus difficiles, mais j’ai terminé en 4h14, ravi.

Et l’ambiance ?

Excellent ambiance, malgré l’attentat qui avait eu lieu quelques jours plus tôt. Les gens sont là du début à la fin du parcours, à tendre des bouteilles d’eau, des éponges, des en-cas, ou bien à t’encourager. Dans les moments difficiles, c’est le public qui te porte.

Et tes sensations pendant la course ?

Compte tenu de mon manque de préparation, je pensais souffrir bien davantage. Mais ce fut une bonne surprise, j’ai ressenti une sensation de confort, de bien-être, de relative facilité pendant la course.

Et j’ai aussi particulièrement bien récupéré après la course. Les douleurs avaient disparu dès le lendemain et la fatigue s’est vite estompée, là ou général je « marche sur des œufs » pendant plusieurs jours. Je n’ai pas eu non plus de fringales ou de coup de pompes sur ce marathon.

Quels compléments as-tu utilisés ?

Frederic soira au marathon de New YorkJ’ai utilisé avant et pendant ma préparation CLA Fitness 4000 et Maxi Tonic de la marque Natural Nutrition.

Et pendant ma préparation et après l’épreuve, j’ai utilisé la Spiruline  Natural Nutrition Sport.

J’ai augmenté progressivement les doses afin d’éviter d’éventuels désordres intestinaux :

 

  • 1er jour : 1 matin, 1 midi
  • 2eme jour : 2 matin, 2 midi
  • 3eme jour : 3 matin, 3 midi
  • 4eme jour : 4 matin, 4 midi
  • 5eme jour : 5 matin, 5 midi
  • Puis 10 par jour par la suite.

Et en quoi t’ont-ils aidé ?

Comme je le disais, une sensation de confort et de « facilité » pendant la course. On fatigue bien sûr, mais ce niveau de fatigue diminue et arrive plus loin en course. Et je le remarque aussi sur les dernières courses que j’ai faites depuis le marathon.

Je constate aussi dans mon quotidien et mon travail un mieux-être général, plus de tonus, ce qui m’amène à être plus serein et concentré dans mon métier.

Prochains rendez-vous ?

Je referai le marathon de New York, c’est sûr, mais en 2018 sans doute Berlin (liens vers le site).

5 erreurs qui vous empêche d'atteindre vos objectifs
Sport

5 erreurs qui vous empêchent d’atteindre vos objectifs

5 erreurs peuvent vous empêcher d’atteindre vos objectifs. Vous faites attention à votre alimentation et vous vous entrainez régulièrement ? Si vous pensez faire tous les efforts nécessaires et que vous stagnez ou que votre motivation baisse au point de laisser tomber, il faut se poser les bonnes questions.

Faire trop de sport

femme sur une poiste de course qui est énervéeC’est décidé, pour la nouvelle année vous allez faire du sport ! C’est bien mais en faire trop ce n’est pas forcement bon pour progresser. Penser que l’on va atteindre ses objectifs en adoptant des charges d’entraînement trop lourdes, surtout lorsqu’on est en phase de reprise ou que l’on souhaite se mettre au sport, c’est faire une grossière erreur. Il faut au contraire adapter la durée des entraînements et se ménager des phases de récupération.

    • Vos entrainements sont trop longs. Pendant l’entrainement, votre corps libère des hormones comme la testostérone pour stimuler la formation de vos muscles. Soumis à beaucoup de stress, il va commencer à produire du cortisol qui vient brûler vos muscles et vous faire perdre tous les bénéfices de vos efforts.
    • Vous vous entrainez trop souvent. Votre corps n’a pas assez de temps pour récupérer, c’est contre-productif. La récupération fait partie de l’entraînement. Il vaut mieux progresser à son rythme et se fixer des objectifs atteignables en fonction de son état de forme, son niveau, son emploi du temps… Inutile de programmer 2 séances par jour à la salle de sport si vous n’avez pas fait de sport depuis des mois !

Un entrainement pas assez intense

Entrainement avec une durée adaptée ne signifie pas entraînement « plan-plan ». Celui-ci doit être suffisamment intense pour sortir votre corps de sa zone de confort et le challenger. Vous faites une demi-heure de vélo ou d’elliptique ? Augmenter puis diminuer l’intensité progressivement quelques minutes.

Vous avez décidé de courir ? Sans opter pour une séance complète de fractionnées si vous n’en avez jamais faites, variez les allures. Même si vous ne courrez pas aussi longtemps que si vous optez pour une allure régulière, cela vous fera progresser !

Vous n’avez pas couru depuis longtemps et que vous n’arrivez pas à tenir plus de 10 minutes en courant ?  Alternez 2 minutes de course un peu plus soutenue et 2 minutes de marche. Vous augmenterez le temps de course et réduirez le temps de marche progressivement.

Un entrainement mal adapté

Femme en train de faire des jumping-jackSeul le cardio peut vous faire perdre du poids ? Pas sûr… Trop de cardio peut engendrer du stress sur votre organisme, et cela sera contre-productif.

Nous sommes tous différents, c’est pour ça qu’un programme sportif doit être personnalisé !  Si vous êtes débutant, n’hésitez pas à vous faire conseiller ou essayer différentes choses afin de trouver la formule qui vous convient. Mais toujours veiller à mettre suffisamment d’intensité.Variez les entraînements, stimulez votre organisme, vous échapperez également à la monotonie et à la lassitude.

 

Une mauvaise alimentation

Si vous vous entrainez correctement mais que vous négligez votre alimentation (pas assez de glucides, de vitamines, trop de produits transformés riches en graisses mais finalement nutritionnellement pauvres), vous n’aurez pas à terme les résultats que vous attendez. Choisissez une alimentation saine, variée et adaptée à vos besoins pour préserver votre microbiote intestinal

Panier de légumes variés

Manque de sommeil

Si vous dormez mal ou trop peu, votre organisme sera en état de stress et ne réagira pas convenablement aux stimulations liées à l’entrainement. Nous ne sommes pas tous égaux pour ce qui est du sommeil. Le manque de sommeil nuira aussi à l’intensité de votre entraînement.

Sport

Team Luberon au Cambodge pour le Raid des Amazones

La 16éme édition du Raid des Amazones se déroule au Cambodge du 1er au 11 décembre 2017. C’est l’occasion pour la Team Luberon, ambassadrice de Natural Nutrition Sports de montrer ce qu’elle a dans les jambes… et les bras.

Le Raid des Amazones c’est quoi ?

Le Raid des Amazones c’est une aventure sportive réservée aux femmes qui permet de participer à des courses d’orientation et des randonnées. Couplées à des épreuves de canoë kayak, de VTT, de tir à l’arc et d’escalade en équipe…Les épreuves sont complètes et intenses, de quoi faire fonctionner tous ses muscles et ses méninges.

Après la Guyane, l’Ile de la Réunion, l’Ile Maurice, la Californie… Cette fois le Raid des Amazones pose ses valises au Cambodge !

Vous pouvez suivre en direct les équipes et les classements (et bien sûr suivre Team Luberon, équipe #135) sur les réseaux sociaux et le site internet. Vous y découvrirez aussi les associations qu’elles soutiennent.

 

Qui se cache derrière la Team Luberon ?

Aimant le sport pour le contact avec la nature et l’effort, Judith transmet sa passion à ses copines Sandrine et Véronique. Team Luberon c’est donc une équipe de 3 femmes sportives pour qui ce raid est l’occasion de se dépasser dans la bonne humeur, et de faire montre de solidarité. Suivez les exploits de Team Lubéron ici.

Natural Nutrition Sports : partenaires de l’exploit avec Team Luberon

Judith, Véronique et Sandrine ont choisi Natural Nutrition Sports comme soutien car elles recherchent des produits naturels et efficaces. Elles apprécient tout particulièrement sa proximité avec ses ambassadeurs et ses conseils en matière de nutrition sportive.

l'importances des microbiotes intestinales chez le sportif
Non classé, Nutrition, Santé, Sport

L’importance du microbiote intestinal chez le sportif

Aujourd’hui en termes d’alimentation et de nutrition, nous recherchons l’équilibre forme, bien-être et santé sur le long terme. Mais on oublie souvent de parler de la synthèse et de la capacité qu’a notre corps d’assimiler des aliments. C’est là que les microbiotes intestinaux interviennent, au cœur du processus d’assimilation

Le microbiote intestinal c’est quoi ?

Il représente l’ensemble des bactéries « amies » ou « ennemies » qui colonisent et composent la flore intestinale du corps humain. Ces bactéries agissent directement au niveau de la digestion, et aussi plus largement sur notre bien-être et notre santé. Ses fonctions sont multiples :

  • Dégradations des composés alimentaires
  • Synthèse des vitamines
  • Protection du tube digestif et du système immunitaire

Notre mode de vie déséquilibre notre microbiote intestinal

Malnutrition, alcool, antibiotiques, stress… sont autant de facteurs qui vont influer négativement sur notre microbiote intestinal, provoquant quotidiennement des dégradations et des destructions au niveau de la muqueuse de l’intestin.

En effet des molécules, des germes et bactéries vont traverser la barrière intestinale pour être mises en circulation dans le sang, conduisant à un état d’inflammation qui peut induire des maladies auto-immunes et différentes allergies.

Prendre soin de son microbiote en adaptant son alimentation ?

Réadapter son alimentation via une alimentation riche en probiotiques et prébiotiques peut aider à remédier à la porosité de la muqueuse intestinale.

Les probiotiques sont un ensemble de micro-organismes vivants qui vont procurer des bénéfices au niveau de la santé lorsque qu’ils sont administrés en quantité adéquate. Ils vont avoir un rôle dans :

  • La synthèse de vitamines
  • L’absorption du calcium, du fer et du magnésium
  • La stimulation de l’immunité et la diminution de l’inflammation du tube digestif.

Nous pouvons trouver ces probiotiques alimentaires dans les légumes et boissons lactofermentés, (kéfir, kombucha…), les olives, les cornichons, etc. Mais aussi dans des compléments alimentaires qui peuvent être utilisés en cure pour une action en profondeur, en utilisant des souches bactériennes provenant de familles diversifiées pour éviter les ballonnements.

Les prébiotiques quant à eux interagissent avec les probiotiques puisqu’ils vont alimenter et entretenir ces « bonnes bactéries ». Nous pouvons les trouver dans les aliments suivants : bananes, oignons, ail, échalotes, topinambours, poireaux, asperges, miel, etc. Et encore une fois dans des compléments.

Microbiote intestinal et performance sportive

L’alimentation joue un rôle prépondérant au niveau de la performance sportive. Tous les sportifs recherchent le meilleur équilibre entre énergie, digestion et récupération.

En efforts longs, beaucoup se plaignent de désagréments digestifs, pénalisant leurs performances. Travailler en amont sur son alimentation va favoriser l’intégrité de nos intestins.

Un microbiote intestinal sain permet d’améliorer l’assimilation, la digestion et de disposer pleinement des nutriments ingérés.

Les Ferments lactiques pour le confort digestif des sportifs : Ferments lactiques

salade, tomates, eau, altère posés sur une table en bois
Santé

Comment la science s’intègre dans la nutrition sportive ?

La nutrition sportive c’est quoi ?

La combinaison entre la science alimentaire et la nutrition humaine, a pour but d’informer les personnes sur les meilleurs moyens pour parvenir à une alimentation plus équilibrée, qui apporte les nutriments nécessaires à l’organisme et sur la façon dont certains nutriments et vitamines sont associés pour obtenir les résultats plus efficaces.

Pourquoi la science est importante pour la nutrition sportive ?

Elle aide à déterminer comment certains compléments alimentaires et médicaments doivent être développés. Les nutriments qui contribuent à améliorer les performances sportives constituent une part importante des recherches actuelles en biochimie et ingénierie chimique.
L’étude des nutriments intègre aussi des méthodes de préservation et de préparation qui sont importantes pour la santé globale des sportifs de haut niveau. Les chercheurs se focalisent sur ces nutriments et leurs effets sur les performances sportives.

L’étude des interactions entre les aliments

Ventre d'une femme sportive

La nutrition sportive s’intéresse également à la façon dont les aliments et leurs composants interagissent les uns avec les autres.

Par exemple, le corps peut absorber certaines vitamines et certains minéraux plus efficacement quand ils sont combinés avec d’autres, ce qui est le cas de la vitamine D et du calcium ou de la vitamine C et du fer par exemple. D’autres études déterminent comment les aliments changent de propriété lorsqu’ils sont préparés ou conservés d’une façon bien spécifique.

Les compléments alimentaires et nutrition sportive

D’autre part, les compléments alimentaires apportent des nutriments supplémentaires à l’organisme ou compensent ce manque pour réguler les apports. Grâce à ces études, les sportifs ont la possibilité de calculer la quantité de protéines qu’ils ont consommée au cours d’une journée et leur apport caloriques pour adapter leur alimentation en fonction de leurs objectifs (perte de poids, cholestérol etc.). Ces mêmes études ont déjà prouvé l’efficacité des compléments alimentaires qui sont consommés avant, pendant ou après l’effort. Et les résultats sont optimaux s’ils sont combinés à une alimentation équilibrée et adaptée au régime des sportifs.

Sport

Des nouvelles de notre judoka !

Michel Conte, notre ambassadeur judoka, est venu nous rendre visite aujourd’hui !

Du 15 au 18 juin 2017, il a participé aux Championnats d’Europe de judo vétéran à Zagreb en M-4 (c’est-à-dire de 45 à 49 ans) dans la catégorie des moins de 60 kilos.

Il a gagné ses deux combats sur trois et devient ainsi Vice champion d’Europe pour la troisième fois. La compétition a rassemblé plus de 800 participants en tout et 124 français. Pour la première fois, la France devient la première nation.

Après avoir été blessé pendant plusieurs mois, il n’avait plus de douleurs ni de souffrances grâce à la prise de nos compléments alimentaires. Avec nos protéines végétales BIO, Michel était serein pendant la pesée car il a pu manger la veille et le jour même. Tout était ok ! Ces dernières lui ont également permis de gagner en énergie pour être au top pendant toute la compétition.

Parce qu’un combat c’est 3 minutes à fond, dans lequel il faut allier résistance et explosivité !

Avant ce genre de compétition, les entraînements sont très intenses : 2 séances de course à pied, du vélo et de la musculation 2 à 3 fois par semaine. Le but est de rester en forme et de garder un rythme soutenu. En tout, il y a 3 à 4 entraînements de judo par semaine, puis 2 par jour pendant 12 semaines. Il adopte un système de pyramide et varie l’intensité et la fréquence.

Dès le lendemain, il reprend l’entrainement et redouble d’efforts en vision de la prochaine grosse compétition : les Championnats du Monde de judo vétéran en octobre à Olbia en Italie.

Avant, il voulait améliorer ses points faibles, mais maintenant il se concentre et mise sur ses points forts. C’est un gros travailleur, il ne s’arrête jamais et même s’il est arrivé deuxième il veut rebondir. Il nous lance pour plaisanter : « Jamais deux sans trois, la troisième est passée donc maintenant c’est bon ! ».

Il compte continuer jusqu’à 80 ans et c’est ce qu’on lui souhaite ! « J’ai déjà été vieux », déclare-t-il, c’est maintenant qu’il profite et qu’il se sent fort.  Il rigole : « J’oublie souvent l’âge que j’ai ».

Pour découvrir son parcours et notre interview de lui cliquez ici.

Nutrition, Sport

Zoom sur les acides aminés

Les acides aminés, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, de nombreux produits pour les sportifs contiennent des acides aminés. Mais savez-vous vraiment ce que c’est ?

→ Les acides aminés sont les composants moléculaires des protéines. C’est la structure des protéines. Protéine = assemblage d’acides aminés. 

Il en existe 20, 8 sont dits « essentiels » car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. Ces derniers vont être apportés par une alimentation protéinée ou par des compléments alimentaires, avec une quantité adéquate.

L’enjeu est que le muscle doit réussir à synthétiser plus de protéines qu’il n’en dégrade. En effet, le muscle va puiser les protéines dans le sang, il va se renforcer, s’épaissir, donner l’ordre aux cellules musculaires de grossir et de mieux récupérer. Sinon, il va puiser dans ses réserves d’acides aminés, avec comme conséquence un équilibre fragile et des carences.

Pourquoi en prendre en tant que sportif ?

Le besoin en acides aminés est accru lors d’un programme sportif intense. Notamment parce qu’ils jouent un rôle important dans la construction musculaire, la réparation et la récupération.

  • Participation au bon fonctionnement du corps : Pour faire fonctionner et renouveler les cellules
  • Apport complémentaire en énergie
  • Participation à des niveaux physiologiques : économie d’énergie, fatigue nerveuse, équilibre de l’anabolisme
  • Réduction dégradation des muscles actifs
  • Minimisation de la dégradation des stocks de glycogène

Les BCAA

Les BCAA ou acides aminés branchés désignent :

  • La leucine: source d’énergie, prise de masse musculaire et favorise récupération musculaire
  • L’isoleucine : production d’énergie, favorise une récupération plus rapide et prévient le catabolisme
  • Valine : aide à la réparation des tissus

Où en retrouver ?

Les acides aminés se trouvent donc dans tous les aliments sources de protéines. En supplémentation, on en trouve dans les poudres de protéines, d’origine animale ou végétale. Pour vous aider à faire votre choix, lisez notre article «Bien choisir sa poudre de protéines».

Pour faire le plein d’acides aminés, découvrez nos protéines végétales BIO : Riche en protéines 50% et contient tous les acides aminés essentiels et les BCAA’s !

Santé, Sport

Pourquoi aller nager ?

En piscine, dans un lac ou à la mer, la natation est un des meilleurs sports !

  1. Faire du sport

Nager, c’est pratiquer un sport complet sans certains inconvénients : moins de courbatures, pas de transpiration, pas forcément besoin d’accessoires, les articulations sont déchargées du poids du corps et pas besoin d’une charge supplémentaire de poids car l’eau est une résistance.

natation Natural Nutrition Sports

La natation permet surtout d’améliorer son cardio et de se muscler en douceur, sans traumatiser son corps. L’ensemble du corps va être travaillé : jambes, bras, dos… C’est le sport idéal pour développer son endurance et avoir des meilleures capacités cardiovasculaires et respiratoires.

Nager, c’est dépenser beaucoup de calories, améliorer son métabolisme, son tonus musculaire et développer la mobilité de ses articulations.

Et de nombreux bienfaits pour sa santé :

  • Baisse de la fréquence cardiaque au repos
  • Baisse de la tension artérielle
  • Amélioration de la circulation
  1. Se dépenser

Pour tous ceux qui vivent à 100 à l’heure, terminez ou commencez la journée en beauté ! La natation permet d’évacuer tout le stress et les problèmes du quotidien et d’y investir toute son énergie. Autre avantage, après une séance vous êtes totalement détendu et cela peut favoriser une bonne nuit de sommeil.

  1. Prendre soin de soi…

Il est parfois difficile de prendre un moment pour soi dans la semaine car tout s’enchaîne très vite. Nager permet de faire une pause, de se changer les idées, lâcher prise, réfléchir, faire le point sur sa journée et relativiser.

En plus de ça, la natation est adaptée à tout âge, aux personnes qui ont certaines douleurs et qui ne peuvent pas faire d’autres sports. En effet elle permet de soulager certains maux dont le mal de dos. Elle apaise et décontracte.

La natation est également idéale pour affiner et tonifier la silhouette, de quoi se motiver !

  1. … Dans une ambiance sympa

C’est surtout l’occasion de rencontrer beaucoup de monde, dans une atmosphère détendue. N’hésitez pas à demander des conseils à certains nageurs certifiés.

  1. Possibilité de bronzer

Si vous avez l’occasion de nager à l’extérieur : parce que oui dans l’eau, les rayons du soleil se réfléchissent, alors certes il peut y avoir des traces de bronzage mais c’est déjà un bon début !

 

 

Notre petit conseil :

  • N’oubliez pas le bonnet (il est obligatoire dans certaines piscines) et trouvez les lunettes qui vous conviennent.
  • Essayez de varier les nages avec, par exemple, un aller en brasse et un retour en crawl pour ne pas vous fatiguer trop vite. Vous pouvez également utiliser des accessoires pour travailler d’avantage certaines parties du corps : planches, palmes…
  • N’oubliez pas votre bouteille d’eau au bord de la piscine car même si on reste dans l’eau, il est primordial de s’hydrater régulièrement !
  • N’hésitez pas à faire quelques petites pauses si vous êtes essoufflé, le but étant de se faire plaisir.
  • Essayez d’y aller au moins une fois par semaine, pas trop loin de chez vous, accompagné de préférence, pour se motiver. Vous pouvez faire des séances de 30 min à 1h. Fixez vous un jour dans la semaine pour vous discipliner.

La natation est un sport très encourageant car on remarque vite les progrès, alors lancez vous !

Nutrition

Bien choisir sa poudre de protéines

Les protéines jouent un rôle dans de nombreuses fonctions biologiques : fabrication de la masse musculaire, renouvellement des tissus musculaires, renouvellement de la peau et des phanères, maintien de l’ossature et fabrication des anticorps (défenses immunitaires).

Les sportifs les connaissent tout particulièrement pour leur rôle dans l’augmentation de la masse musculaire et dans le maintien de l’ossature. Des bénéfices reconnus officiellement par la très sérieuse EFSA, Autorité Européenne de Sécurité des Aliments.

Ceci étant dit, il existe de nombreux produits à base de protéines sur les étagères des magasins et faire le bon choix n’est pas toujours facile.

  • La whey

C’est un grand classique dans le milieu sportif mais nombreux sont ceux qui ne savent pas exactement ce que c’est. Aussi appelé « lactosérum », il s’agit d’un produit dérivé de la fabrication du fromage. Le lactosérum (ou petit lait), délaissé par l’industrie fromagère, est déshydraté et mis sous forme de poudre. Préalablement, on y a retiré une grande partie de graisses et de glucides (lactose). Selon les procédés de fabrication mis en oeuvre, on distingue trois formes de whey : le concentrat, l’isolat et l’hydrolysat. Les protéines de whey sont dites à assimilation rapide, c’est-à-dire qu’elles se digèrent rapidement et n’exercent plus d’action 2 h après la prise.

Le point négatif de ces poudres est la présence de nombreux additifs dans les formules : des arômes et édulcorants sont, la plupart du temps, ajoutés à la poudre pour obtenir un goût acceptable ; pour obtenir la consistance souhaitée, les fabricants ajoutent aussi des émulsifiants (lécithine de soja ou de tournesol) et des épaississants, (gomme de guar, xanthane). Au final, on est bien loin de la naturalité du lait. A noter, évidemment, que ces poudres ne conviennent pas aux intolérants au lactose.

  • Les protéines végétales

Protéines végétales Natural Nutrition SportsElles peuvent être issues de spiruline (algue contenant environ 65% de protéines), de légumineuses (pois, soja, lentilles), de céréales (chanvre, quinoa, son d’avoine, riz, sarrasin, épeautre…), ou de graines oléagineuses (graines de courge, graines de tournesol, graines de lin, amandes…)

Les protéines de légumineuses ne sont pas celles à privilégier :

– Bien que ce soient les protéines végétales les plus répandues sur le marché, les protéines de pois sont peu digestes. Leur goût, fort peu agréable, impose systématiquement l’ajout d’arômes dans les poudres. En outre, il est avéré que les pois sont allergisants.

Pourquoi les fabricants en proposent-ils vous direz-vous ? Tout simplement pour une question économique : ce sont les moins chères des protéines végétales.

– Les protéines de soja font consommer un allergène potentiel.  De plus, il est aujourd’hui reconnu qu’il faut modérer sa consommation de soja, celui-ci contenant des molécules capables d’influer sur le système hormonal humain.

Mieux vaut donc leur préférer les protéines issues de céréales et d’oléagineux.

Il est parfois reproché aux protéines végétales de ne pas apporter tous les acides aminés essentiels (AAE). Pour avoir la totalité des AAE, il suffit simplement de varier les apports de protéines végétales, en consommant à la fois des protéines de céréales et des protéines d’oléagineux. Vous couvrirez ainsi tous les besoins.

Les protéines végétales présentent de nombreux avantages par rapport aux poudres de protéines d’origine animale, dont la whey :

– Elles contiennent moins de gras, de cholestérol et de graisses saturées.

– Elles contiennent des fibres, utiles au bon fonctionnement de la flore intestinale et du transit.

– Elles apportent naturellement des vitamines du groupe B, des minéraux et oligo-éléments, sans nécessité d’en ajouter de synthèse.

– Elles sont faciles à digérer.

– Elles apportent une sensation rapide de satiété.

– Elles peuvent être consommées par les intolérants au lactose.

– Elles sont adaptées à un régime végétarien ou végétalien.

– Elles n’occasionnent pas de souffrance animale.

– Il est possible d’en trouver sans gluten.

Vous aurez certainement compris où va notre préférence !

Découvrez notre formule de protéines végétales bio à partir de 5 sources de protéines de haute qualité.