Blog

Sport

Thibault Daniel accomplit de belles performances en ce début de saison

Après une saison 2017 perturbée par des soucis de santé, Thibault Daniel est de nouveau en selle en 2018 et accomplit de belles performances en ce début de saison.

  • 1ère manche de la coupe de France de VTT à Marseille : 7ème place

  • Coupe de Suisse de VTT : 1ère place

  • 2ème manche de la coupe de France de VTT à Lourdes : 3ème place espoir, et 9ème au scratch

Bravo Thibault pour ces résultats, et rendez-vous le 22 avril à Solingen en Allemagne pour la coupe d’Allemagne de VTT.

Thibault Daniel utilise Spiruline Bio et Papaye Fermentée Natural Nutrition

 

la sortie longue, photo d'un marathon en cours
Santé, Sport

La sortie longue : guide pratique pour les débutants

Séance clé des programmes d’entraînements, la sortie longue est importante quand vous vous préparez pour une course, qu’il s’agisse d’un 15km, d’un semi-marathon ou d’un marathon.

Elle correspond à une sortie d’une durée équivalente ou supérieure à 1h10 environ de course à pied. Cependant, en tant que débutant, on ne sait pas forcement comment l’aborder : combien de temps faut-il courir ? Combien de kilomètres ? Quand ? Combien de fois par semaine ?

Pourquoi une sortie longue ?

une sortie longue, photo d'une marathonienne

Pour vous qui débutez, il ne faut pas se dire que la sortie longue est une question de kilomètres. Un coureur entrainé ne va pas en effet courir la même distance qu’un coureur débutant pour une même durée. Il faut vous fixer une durée de course, et adopter une allure qui vous permettra de tenir cette durée.

 

En plus d’améliorer le mental et la confiance et la confiance en soi, la sortie longue permet de :

  • Progresser en endurance et améliorer les capacités aérobies du coureur
  • Améliorer l’utilisation de l’énergie et notamment des graisses par le corps
  • Améliorer la résistance à la fatigue musculaire de son corps

Sortie longue : comment l’aborder ?

sortie longue, photo d'un coureur affro américain sur une route

En tant que débutant, il est clair que vous ne pourrez pas courir un marathon en un mois. Un marathon se prépare, et la préparation commence par la programmation d‘une sortie longue par semaine. Privilégiez le week-end pour caler ces séances.

Pour la préparer au mieux :

  • Préparez votre mental : vous devez être prêt à courir pendant une durée assez longue
  • Préparez votre parcours : tentez d’évaluer la distance, si vous n’êtes pas sûr, faites des boucles (assez longues pour éviter la monotonie).
  • Prenez un bon petit-déjeuner deux heures au moins avant votre sortie.
  • Préparez vos encas : pour éviter les coups de fatigue, les fringales et la déshydratation (prenez par exemple une gourde avec vous ou programmer un parcours sur lequel vous pourrez laisser une bouteille ou bien sur lequel il y a une fontaine d’eau potable)

Et si vous vous ennuyez, courrez en couple, en famille ou entre amis. Sinon, il y a la musique.

Une durée adaptée à vos objectifs et votre emploi du temps

sortie longue, photo d'un coureur de nuit et de dos

Votre programme doit être adaptée en fonction de vos objectifs, la préparation est différente pour un 15km et un marathon. Il est inutile de faire une sortie longue de 2 heures pour courir un 10 kilomètres. Le piège pour un débutant est aussi de vouloir courir la distance de la course à l’entrainement. Courir 42 km à l’entrainement est contre-productif : fatigue, risque de blessures… Privilégiez la qualité de vos séances à la quantité.

Augmentez par pallier la durée de votre sortie, 10 à 15 minutes d’une séance à l’autre par exemple. Pour varier les sorties longues, vous pouvez aussi répartir votre sortie longue sur deux jours, en courant 1 heure le soir et 1 heure le lendemain matin.

 

Vous pouvez consulter l’article « 6 conseils pour un runner débutant »

Mais aussi lire « Les tracas engendrés par la course à pied »

Et vous informer sur « La récupération après l’effort« 

Sport

Gerald Ben Loulou s’impose en championnat national militaire de VTT

Gendarme dans la brigade motorisée des Beaumettes (Luberon) et ambassadeur Natural Nutrition Sports, Gérald s’est imposé en compétition militaire le week-end dernier, au championnat national de VTT, organisé par la Fédération des Clubs de la Défense.

Une première place en individuel et en équipe mixte.

Bravo Gérald !

photo d'une eau de culture de la spiruline qui boost le système immunitaire du sportif
Santé, Sport

Spiruline, sport et système immunitaire

Des études ont montré, qu’en fonction du type d’entrainement, notre système immunitaire va être plus ou moins affaibli. Pratiqué de façon régulière et modérée, le sport aide à améliorer l’immunité de notre organisme. A contrario, des efforts ou entraînements intensifs perturbent notre système immunitaire en augmentant les risques d’infections.

La spiruline booste votre système immunitaire

une femme qui court dans un chemin de terre pour une compétition

La spiruline est une micro-algue considérée comme l’un des super-aliments les plus populaires de ces dernières années. Elle est apparue sur la terre il y a 3 milliards d’années et est consommée depuis l’Antiquité par l’Homme.

 

Elle convient à tous et possède de nombreuses vertus. En effet, sa richesse en protéines, vitamines, minéraux et en acides gras essentiels, lui permet de contribuer à booster notre système immunitaire.

La spiruline pour les sportifs

photo d'un coureur qui court sur une route

Une étude a été menée pour démontrer les effets de la spiruline sur l’organisme des sportifs pratiquant une activité sportive intensive.

 

Dix-neuf hommes, membres de l’équipe polonaise d’aviron, ont été sélectionnés et soumis à des tests. Durant 6 semaines, ils ont reçu 1500 mg de spiruline ou un placebo par jour et ont réalisé des entraînements au début et à la fin de la prise. Des échantillons sanguins ont été prélevés 1 minute avant et après l’entraînement, puis après 24 heures de récupération. Dans quel but ? Pour analyser la concentration des différentes cellules du système immunitaire, notamment les lymphocytes T effecteurs et les lymphocytes T régulateurs.

Les résultats montrent que la prise de spiruline préviendrait les affaiblissements du système immunitaire dus aux exercices intensifs.

kévin miquel de nouveaux defis pour 2018
Sport

Kévin Miquel : de nouveaux défis pour 2018

Comment s’est déroulé ton année 2017 ?

Interview Kévin Miquel

J’ai terminé 30ème au classement général de la coupe du Monde de 2017.

Tu peux nous expliquer plus en détails ce qu’est l’enduro ?

Ce sont des courses que l’on effectue sur 50 à 60 kilomètres. C’est une discipline plutôt jeune qui se démarque par rapport aux autres, car c’est une course répartie en plusieurs sections : des descentes chronométrées et des portions, souvent des montées, non chronométrées, qu’il faut effectuer dans une limite de temps à ne pas dépasser. Il faut donc savoir descendre, bien sûr, mais aussi grimper ! Tu n’as pas le droit l’erreur.

Quand tu n’es pas en compétition, tu fais quoi ? 

J’aide mon grand-père avec son club de vélo de Cavaillon, le « Véloroc » qui a été créé en 1994. Je donne des cours aux jeunes de 6 à 16 ans.

Sinon, de septembre à novembre, c’est le moment où je m’accorde des vacances. Et de novembre à février, je m’entraîne en combinant dans mon programme de la musculation, de la course à pied et du squash. C’est important de faire une préparation multi-sports pour travailler différents muscles, mais attention à ne pas trop en abuser sinon les traumas arrivent vite.

Tu as changé d’équipe récemment ? 

logo sun

J’ai rejoint Sunn Enduro Team il y a quelques semaines.

Nous sommes 2 pilotes moi et Théo Galy et il y a aussi un mécano et un manager.

Quels sont tes prochains objectifs avec Sunn Enduro ?

Être dans le top 15 mondial voire atteindre le top 10 dans certaines manches.

Consommer des produits bio c’est important pour toi ?

Oui très ! Souvent on me regarde de travers quand je dis que je prends des compléments alimentaires. C’est un peu tabou dans le monde du sport, certains le comparent à du dopage, mais ce n’est pas du tout ça !

Ce sont des produits à base de plantes et sains. Il faut prendre bien sûr des produits bio et de bonne qualité, mais on en ressent vraiment les effets.

Justement, ta routine Natural Nutrition Sports c’est quoi ?

Je prends tous les jours de la Spiruline, mais hors compétition je stoppe la cure pendant 3 semaines. Elle m’apporte le coup de boost dont j’ai besoin, pendant l’effort mais aussi lors de la récupération.

Il y a aussi le Coenzyme Q10 car j’ai des problèmes de tachycardie. On m’a conseillé d’en consommer et depuis 2 ans je n’ai pas eu de crise alors que je ne réduis pas ma charge d’entraînement.

J’ajoute à ma routine le Silicium en gel et en gélules pour prendre soin de mes articulations et en cas de blessure.

Je consomme aussi de la Papaye fermentée 3-4 jours avant et pendant une compétition. Je trouve le goût agréable et ça m’évite d’avoir des coups de fatigue.

Et de temps en temps, quand je fais une grosse séance ou une compétition, j’utilise les Protéines végétales dans mes smoothies, mes gâteaux pour éviter les hypoglycémies pendant l’effort.

sportive qui est assise par terre
Non classé, Nutrition, Santé, Sport

Après l’effort, la récup !

Aussi importante que les compétitions, la phase de récupération fait partie intégrante de la routine du coureur. Souvent négligée pendant cette période, l’alimentation post-effort doit être bien préparée pour aider le coureur à recharger les batteries.  Dans cet article on vous explique comment vous pouvez bien vous alimenter après un effort intensif.

Les fondamentaux de la récupération

En coureur expérimenté vous enchaînez plusieurs périodes d’effort entre les séances d’entraînements et les compétitions. Il est donc essentiel d’aider votre organisme à se régénérer de façon optimale. jeune femme brune qui croque dans une pomme verte

Bien évidemment chaque coureur est unique et ses besoins en termes de nutrition lui sont spécifiques. Ces derniers sont aussi influencés par les phases de récupération et d’effort. Donc, il est primordial de bien connaitre son corps. Vous pouvez même envisager la possibilité d’engager un suivi nutritionnel par un professionnel de santé.

Cependant, voici quelques fondamentaux que vous pouvez tous suivre :

  • Se réhydrater et reminéraliser son organisme
  • Recharger ses stocks de glycogènes musculaire et hépatique.
  • Anticiper les traumatismes et éliminer des déchets

Des glycogènes pour reconstruire son organisme

panier de fruits en osier posé sur une table en boisConsommer des glucides après un effort participe à la formation de nouveaux stocks de glycogènes. Ce sont des réserves énergétiques stockées principalement dans le foie (glycogène hépatique) et dans les muscles (glycogène musculaire) et qui sont utilisées en fonction des besoins énergétiques de l’organisme.

Cependant, les glycogènes hépatiques ne compensent pas les pertes de glycogènes musculaires. Il faut donc apporter du glucose pour les muscles et des fructoses pour le foie de façon à recharger les 2 réserves.

Une fois reconstitués, ces stocks permettront d’accélérer la phase de récupération de l’organisme et donc d’augmenter les capacités de rendement du sportif pendant l’effort.

Des protéines pour restructurer les tissuscuillère contenant de la poudre de protéines végétales

Apporter à votre organisme des protéines vous permet de pallier à la destruction des fibres musculaires causée pendant les efforts. Mais à ne pas en abuser sous peine de provoquer l’effet inverse. Cet apport doit être calculé en fonction de l’intensité et de la durée de l’effort.

Pour ce faire, vous devez consommer des protéines le plus tôt possible après l’effort pour favoriser encore plus la reconstruction musculaire. C’est ce que l’on appelle la « fenêtre métabolique ». Vous pouvez consommer une boisson, une barre ou des protéines végétales en poudre… Mais en étant adapté en fonction de vos besoins nutritionnels et de ce que votre métabolisme tolère.

Des aliments alcalinisant contre l’acidose

pruneaux, raisins et abricots secsPratiqué de façon intensive, le sport favorise une acidose métabolique et des déséquilibres intestinaux. Pourquoi ? Parce que l’acidose entraîne une acidité excessive du sang et une baisse du taux normal du Ph.

Pour pallier ces troubles et favoriser la récupération, on privilégie en général des boissons ou des aliments dit « alcalinisant » comme les fruits et légumes, surtout les fruits secs (raisin, figue, datte…).

Des encas pour votre bien-être général

Après l’effort, pour récupérer vous pouvez privilégier :

  • Les fruits secs comme les raisins, les abricots, les figues
  • Des noix, noisettes et amandes, ou les fruits dits « protéoléagineux »
  • Des céréales comme le riz, le quinoa
  • Le lait ou les jus végétaux

bol contenant des amandes

 

femme qui protique le yoga en ville
Non classé, Santé, Sport

5 bienfaits du Yoga sur notre corps

Quels sont les bénéfices du Yoga ? Il existe beaucoup de sports qui procurent de nombreux bénéfices comme la natation ou la course à pied. Dans cet article, on vous explique que le Yoga vous aide notamment à travailler sur votre stress, votre respiration, votre mental et vient renforcer votre corps.

Le Yoga vous aide à réduire votre stress

photo en noir et blanc d'une femme qui fait du yoga à côté d'un étang

Le Yoga est reconnu pour ses vertus anti-stress. Au travail, dans les transports…Notre vie quotidienne est souvent sujette à nous mettre en état de stress. Il est même de plus en plus difficile de se consacrer à un sport.

Pratiquer le Yoga, c’est un travail sur des postures, sur la respiration et la méditation. Cette dernière nous aide à nous apaiser et donc réduire votre état de stress. Vous vous octroyez pendant cette séance un moment qui vous est consacré pour échapper au quotidien.

 

Le Yoga vous aide à améliorer votre respiration et votre soufflehomme qui fait du yoga sur la plage

Respirer c’est la vie ! Vous n’y voyez peut-être pas trop d’intérêt mais mieux respirer ça s’apprend. C’est un processus naturel que nous faisons de manière inconsciente. Quand vous êtes stressé, le processus respiratoire est entravé et devient plus saccadé. Vous empêchez ainsi vos poumons de bien se remplir et votre sang est moins oxygéné.

En Yoga, maîtriser sa respiration est primordiale. Pour ce faire, il faut augmenter la durée de l’inspiration et de l’expiration, notamment dans les moments d’anxiété. Le Yoga permet de pratiquer de nombreuses techniques respiratoires qui calment et reboostent.

Le Yoga est bon pour la confiance en soi

jeune femme qui lève les bras au ciel devant la merSouvent, nous avons tendance à nous dévaloriser par rapport aux autres. Nous n’avons pas confiance en nos capacités et cela bloque parfois à nous développer que ça soit professionnellement ou personnellement.

Avec le Yoga, vous allez défier votre niveau de force, de souplesse, d’incertitudes et vous verrez que vous allez ensuite progresser. Bien évidemment quand vous commencez un nouveau sport ce n’est jamais facile et vous aurez des difficultés à réaliser ou tenir certaines postures en ce qui concerne le yoga.

Au fur et à mesure des séances, vous progresserez et vous vous sentirez plus à l’aise. Au final vous arriverez à faire une posture que vous n’étiez pas capable de réaliser et c’est ce qui vous aidera à renforcer votre confiance en vous.

Le Yoga améliore votre concentrationphoto en noir et blanc employé qui s'étire devant son bureau et qui sourit

Le Yoga est un sport qui vous aide à mieux vous concentrer. Certaines postures demandent un certain niveau d’équilibre. Si vous vous plongez dans vos pensées vous allez perdre votre stabilité et vous n’arriverez pas à tenir la posture. C’est pour cela que le Yoga vous aide à mesurer votre concentration et à la favoriser.

Au quotidien, quand vous avez besoin de vous ressourcer, que ça soit dans les transports en commun ou au travail, vous pouvez utiliser ce que vous avez appris en cours de Yoga, comme les techniques de respiration pour vous aider à faire baisser le stress et à vous concentrer.

Le Yoga renforce votre corps et votre souplesse

Le Yoga ce n’est pas seulement un travail sur soi, c’est aussi une pratique qui renforce vos muscles. Vous allez devenir plus agile et vous tiendrez mieux en équilibre. Contrairement à la musculation, le Yoga travaille plus en douceur. Et si vous souhaitez être encore plus tonique, vous pouvez choisir de pratiquer un Yoga dynamique pour exercer votre cardio.

femme qui fait une posture de Yoga dynamique

 

Jeune femme qui court dans la rue
Santé, Sport

La course à pied à jeun qu’est ce que c’est ?

La course à pied à jeun est pratiquée par de nombreux sportifs pour ces bénéfices. Cependant elle peut faire peur aux non-initiés. En quoi ça consiste ? Quels sont ses bienfaits ?

En quoi ça consiste ?

Il s’agit tout simplement de courir le matin après s’être levé sans avoir mangé. Le dernier repas que vous avez ingéré date de la veille au soir et l’organisme a eu tout le temps nécessaire pour assimiler, digérer et absorber ce repas. Les réserves de l’organisme sont donc plus basses qu’en fin de journée, mais ne sont pas épuisées non plus.

Courir à jeun oblige votre corps à aller puiser dans les réserves de l’organisme pour tenir l’effort.

Courir à jeun, une solution pour mincir ?Pommes rouges avec un ruban pour mesurer les mensurations

Il ne faut pas se faire de fausses idées. Cette pratique permet certes de brûler plus de gras et de sucre, mais dans la journée l’organisme reconstitue ses réserves dès que l’on mange afin de pouvoir fonctionner normalement. Pour mincir, il faudrait que l’organisme n’ait pas le temps de reconstituer ses réserves de graisses et de sucre (donc manger peu) et enchaîner les séances d’entrainement à jeun… Difficilement concevable.

Mais lors quels sont ses bienfaits ?

Femme qui s'entraîne dans une salle de sportCourir à jeun vous permet d’entraîner votre physique…

Elle permet d’entraîner votre corps à réaliser un effort en allant puiser dans ses stocks pour alimenter en énergie vos muscles.

Un effort similaire à celui que vous produisez lors d’une fin de course. En courant à jeun, votre corps va s’habituer à travailler en puisant dans vos réserves et fournir des performances optimales quand vous êtes en fin de parcours.

… Et votre mental !

Votre corps sort du repos et vous le sollicitez directement pour réaliser un effort physique, ce qui va réclamer motivation et force mentale.

En plus, quoi de mieux de commencer la journée par une activité sportive et de profiter aussi de tous les plaisirs de l’après run : la satisfaction après votre séance, une douche, un bon petit-déjeuner, et l’esprit frais et le corps parfaitement réveillé pour commencer votre journée.

coureuse qui lève les bras vers le ciel

Pour ceux qui veulent essayer

  • Hydratez-vous avant la séance, notamment dès votre réveil.
  • Échauffez-vous avant de partir pour sortir de la période de repos.
  • Emportez avec vous un encas, pour éviter de vous sentir mal vu que votre corps n’est pas habitué.
  • Pendant la séance ne forcez pas ! Si vous ne vous sentez pas bien, marchez pour récupérer et manger. Privilégiez peut-être les petites séances au début pour habituer votre corps et augmentez au fur et à mesure la durée de vos entraînements.
  • Mangez après la séance, en vous préparant un bon petit-déjeuner pour favoriser la récupération de votre organisme.

 

 

les tracas de la course à pied
Santé, Sport

Les tracas engendrés par la course à pied

Nous avions découvert dans l’article « Pourquoi courir ? » les bienfaits de la course à pied. Mais si la pratique de ce sport vous apporte de réels bénéfices, il faut aussi parler des tracas qu’elle peut vous causer, notamment quand celui-ci est pratiqué de façon régulière, voire intensive.  Pour pallier ce type de problèmes, il faut savoir les anticiper.

La course à pied peut provoquer certaines douleurs

Courbatures et points de côté seront au rendez-vous durant vos premiers entraînements. Privilégiez au tout début des sorties courtes, environ de 15 à 30 minutes en alternant marche et course. Vous pourrez augmenter par la suite la durée de votre séance.

Prenez soin de vos articulations ! illustration d'un genoux qui est fragilisé

Courir peut engendrer des traumatismes pour vos articulations, votre dos et vos tendons. Vous pouvez faire attention au choix de vos chaussures comme nous l’avons mentionné dans l’article qui évoque les 6 conseils pour runners débutants.

En effet, nous avons un type de foulée différent les uns des autres et le choix des chaussures est primordial pour prévenir les douleurs articulaires. Pensez aussi à faire des étirements adaptés pour les jambes et les pieds.

Préférez les sentiers en forêt ou les pistes en stabilisé dans les stades pour vos entraînements plutôt que le bitume qui va renforcer ces traumatismes.

Pour pouvoir anticiper ces petits tracas, nous vous orientons vers le silicium en gélules ou en gel, qui va contribuer à protéger votre capital articulaire (cartilages, tissus osseux, tendineux et vasculaires) soit par une action ciblée, soit par une action en profondeur. Ils peuvent être couplés à l’acide hyaluronique qui va jouer un rôle d’amortisseur de choc pour les articulations et de lubrifiant.

Prenez soin de votre microbiote intestinal !

En effet, beaucoup de sportifs se plaignent de désagréments au niveau digestif, ce qui peut nuire à leurs performances. Un système digestif sain permet d’améliorer l’assimilation et la digestion des nutriments ingérés.

Adopter une alimentation saine, riche en ferments lactiques, aide les sportifs à contrer les troubles digestifs, notamment la porosité de la muqueuse intestinale.

Utilisé de façon ponctuelle ou en programme de fond, les ferments lactiques vont agir au niveau de la synthèse de vitamines, l’absorption du calcium, du fer et du magnésium. Ils vont aussi venir diminuer l’inflammation du tube digestif.

Courir peut rendre dépendant et engendrer du stress !

La course à pied peut rendre accro avec la sécrétion d’endorphine et les effets sur le poids. A haut niveau, les praticiens de santé mettent en garde les femmes contre les risques d’ostéoporose et d’aménohrrée.

Peur de perdre, de l’échec, peur de se blesser…Les raisons sont nombreuses, pour les sportifs qui cherchent à atteindre un certain niveau de performances, d’être stressé, notamment à l’approche d’une compétition.

La Rhodiola Rosea, est une excellente alternative qui va venir aider l’organisme à gérer les situations de stress physique et psychique (concentration, mémoire, réactivité). Associée à du magnésium, elle va faciliter la récupération du sportif.

femme sur une poste d'athlétisme qui est énervée

marathonienne en train de sourir
Santé, Sport

Pourquoi courir ?

La course à pied est un sport qui séduit c’est un fait, car le nombre de coureurs a beaucoup progressé en quelques années. Aujourd’hui, la course à pied est devenue le sport tendance et à déjà montré ses bienfaits sur le corps et l’esprit. Mais alors pourquoi courir ?

Faire de la course à pied influence l’espérance de vie

Si vous couriez 2h30 par semaine environ, sachez que, d’après une étude danoise de 2012, que les hommes gagneraient 6,2 années de vie, et les femmes, 5,6 en moyenne.

Elle permet aussi de faire attention à sa ligne

famme qui mesure son tour de taille

Un des bienfaits les plus connus et attribué à la course à pied est qu’il consomme beaucoup de calories !  Mais le muscle pèse plus lourd que le gras.

Pour perdre sa masse graisseuse, il vaut mieux privilégier les entraînements à allure lente sur durée longue mais adaptée à votre programme pour vous muscler et éviter que votre corps passe en état de stress.  Rien de tel pour vous empêcher d’atteindre vos objectifs.

Attention, il ne faut pas non plus mettre de côté les séances intensives. Vous pouvez varier l’allure de votre course, cela vous évitera d’être lassé.

Le running bon pour le cœur…

Pendant l’effort, il y a une augmentation du rythme cardiaque. Ce processus permet de favoriser la circulation sanguine et donc d’oxygéner votre corps. On muscle son cœur et on contribue à préserver sa santé.

… Et l’esprit !

femme qui lève les bras vers le ciel

​Un des bienfaits de la course à pied est que le physique et le mental ne sont pas dissociés. Pour continuer à courir quand on débute, il faut avoir confiance en soi et persévérer pour dépasser le fait que notre corps et notre esprit nous dit d’arrêter et que la course à pied ne procure aucun plaisir.

Pratiquée régulièrement, la course à pied aide à retarder le vieillissement cellulaire ou musculaire et renforce le système immunitaire.