Frédéric soira
Nutrition, Sport

Frédéric Soira au marathon de New York

Pratiquant la course à pied en amateur éclairé, Frédéric est testeur des produits Natural Nutrition Sports. Il a participé à une dizaine de marathons, dont un marathon en 3h32, et participe à des courses locales dans le Luberon (et ailleurs) régulièrement.

A l’occasion de son 55eme anniversaire, Frédéric s’est offert un beau cadeau en participant au marathon de New York en novembre dernier. Il nous livre ses impressions sur son marathon.

Comment s’est passé ton marathon ?Frédéric soira

J’avais pour objectif de terminer avec un temps de 4h30, car ma préparation était un peu insuffisante. J’ai rapidement trouvé une bonne allure, car je me sentais très bien, et j’ai réussi à maintenir cette allure sans grosses difficultés jusqu’au 37eme kilomètre. Les 5 derniers kilomètres ont été un peu plus difficiles, mais j’ai terminé en 4h14, ravi.

Et l’ambiance ?

Excellent ambiance, malgré l’attentat qui avait eu lieu quelques jours plus tôt. Les gens sont là du début à la fin du parcours, à tendre des bouteilles d’eau, des éponges, des en-cas, ou bien à t’encourager. Dans les moments difficiles, c’est le public qui te porte.

Et tes sensations pendant la course ?

Compte tenu de mon manque de préparation, je pensais souffrir bien davantage. Mais ce fut une bonne surprise, j’ai ressenti une sensation de confort, de bien-être, de relative facilité pendant la course.

Et j’ai aussi particulièrement bien récupéré après la course. Les douleurs avaient disparu dès le lendemain et la fatigue s’est vite estompée, là ou général je « marche sur des œufs » pendant plusieurs jours. Je n’ai pas eu non plus de fringales ou de coup de pompes sur ce marathon.

Quels compléments as-tu utilisés ?

Frederic soira au marathon de New YorkJ’ai utilisé avant et pendant ma préparation CLA Fitness 4000 et Maxi Tonic de la marque Natural Nutrition.

Et pendant ma préparation et après l’épreuve, j’ai utilisé la Spiruline  Natural Nutrition Sport.

J’ai augmenté progressivement les doses afin d’éviter d’éventuels désordres intestinaux :

 

  • 1er jour : 1 matin, 1 midi
  • 2eme jour : 2 matin, 2 midi
  • 3eme jour : 3 matin, 3 midi
  • 4eme jour : 4 matin, 4 midi
  • 5eme jour : 5 matin, 5 midi
  • Puis 10 par jour par la suite.

Et en quoi t’ont-ils aidé ?

Comme je le disais, une sensation de confort et de « facilité » pendant la course. On fatigue bien sûr, mais ce niveau de fatigue diminue et arrive plus loin en course. Et je le remarque aussi sur les dernières courses que j’ai faites depuis le marathon.

Je constate aussi dans mon quotidien et mon travail un mieux-être général, plus de tonus, ce qui m’amène à être plus serein et concentré dans mon métier.

Prochains rendez-vous ?

Je referai le marathon de New York, c’est sûr, mais en 2018 sans doute Berlin (liens vers le site).

Laisser un commentaire