Sport

Des nouvelles de notre judoka !

Michel Conte, notre ambassadeur judoka, est venu nous rendre visite aujourd’hui !

Du 15 au 18 juin 2017, il a participé aux Championnats d’Europe de judo vétéran à Zagreb en M-4 (c’est-à-dire de 45 à 49 ans) dans la catégorie des moins de 60 kilos.

Il a gagné ses deux combats sur trois et devient ainsi Vice champion d’Europe pour la troisième fois. La compétition a rassemblé plus de 800 participants en tout et 124 français. Pour la première fois, la France devient la première nation.

Après avoir été blessé pendant plusieurs mois, il n’avait plus de douleurs ni de souffrances grâce à la prise de nos compléments alimentaires. Avec nos protéines végétales BIO, Michel était serein pendant la pesée car il a pu manger la veille et le jour même. Tout était ok ! Ces dernières lui ont également permis de gagner en énergie pour être au top pendant toute la compétition.

Parce qu’un combat c’est 3 minutes à fond, dans lequel il faut allier résistance et explosivité !

Avant ce genre de compétition, les entraînements sont très intenses : 2 séances de course à pied, du vélo et de la musculation 2 à 3 fois par semaine. Le but est de rester en forme et de garder un rythme soutenu. En tout, il y a 3 à 4 entraînements de judo par semaine, puis 2 par jour pendant 12 semaines. Il adopte un système de pyramide et varie l’intensité et la fréquence.

Dès le lendemain, il reprend l’entrainement et redouble d’efforts en vision de la prochaine grosse compétition : les Championnats du Monde de judo vétéran en octobre à Olbia en Italie.

Avant, il voulait améliorer ses points faibles, mais maintenant il se concentre et mise sur ses points forts. C’est un gros travailleur, il ne s’arrête jamais et même s’il est arrivé deuxième il veut rebondir. Il nous lance pour plaisanter : « Jamais deux sans trois, la troisième est passée donc maintenant c’est bon ! ».

Il compte continuer jusqu’à 80 ans et c’est ce qu’on lui souhaite ! « J’ai déjà été vieux », déclare-t-il, c’est maintenant qu’il profite et qu’il se sent fort.  Il rigole : « J’oublie souvent l’âge que j’ai ».

Pour découvrir son parcours et notre interview de lui cliquez ici.

Laisser un commentaire