Santé

Sport intensif et stress oxydatif

Un processus naturel…

Mais qu’est-ce que le stress oxydatif?

Petite explication technique: Dans « stress oxydatif », le mot « stress » n’a pas la même signification que le stress psychique. Il s’agit d’une agression chimique oxydative de notre organisme, due à un excès de molécules particulièrement nocives que l’on appelle les radicaux libres.

Les réactions d’oxydation dans les cellules sont des phénomènes habituels et normaux. En effet, le métabolisme cellulaire produit en permanence des espèces oxygénées réactives pour assurer ses fonctions principales, dont la respiration. Les radicaux libres, sortes de « toxines » internes sont normalement éliminés par des systèmes de défenses enzymatiques ou biochimiques.

Plus d’informations sur http://www.stress-oxydatif.com/stress_oxydant/definition.shtml

Renforcé chez les sportifs

Lors d’efforts intensifs, la production de radicaux libres augmente de façon importante, ce qui entraîne des dommages structurels au niveau des cellules :

– Désorganisation des structures membranaires

– Oxydation des lipoprotéines circulantes qui ne peuvent plus être épurées

– Oxydation de protéines qui perdent alors leur fonction

– Fragmentation de l’ADN

Les conséquences directes sont une diminution de la force musculaire et l’apparition précoce de la fatigue. A long terme, le stress oxydatif touche l’ensemble des tissus et des métabolismes, et participe, de ce fait, à un grand nombre de pathologies : inflammation, maladies cardiovasculaires, cancers… Il est également responsable du vieillissement prématuré des tissus, provoquant, notamment, une accentuation des rides.

Comment limiter le stress oxydatif ?

Pour limiter le stress oxydatif et ses effets néfastes, il faut fournir à l’organisme des molécules antioxydantes :

  • Oligo-éléments : sélénium, zinc, cuivre…
  • Vitamines : C, E

Les fruits et légumes sont riches en substances antioxydantes (vitamines, polyphénols, caroténoïdes…) Cependant, l’appauvrissement des fruits et légumes en nutriments, conséquence des modes de production intensifs, rend souvent nécessaire le recours à une supplémentation.

Que choisir ?

Il y a de nombreux antioxydants:

La Phycocyanine :

Association de protéines (famille des phycobiliprotéines) et de pigments (famille des phycobilines). Des études démontrent que la phycocyanine a une activité antioxydante 70 fois plus importante que la SOD (Super Oxyde Dismutase) et 20 fois plus puissante que la vitamine C. La phycocyanine stimule également la sécrétion de l’hormone érythropoïétine (EPO), favorisant la production des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes… et passe aux contrôles anti-dopage.

spiruline en poudre

La phycocyanine se trouve quasi exclusivement dans la spiruline, une micro-algue d’eau douce qui renferme également une mine de nutriments (protéines 65%, vitamines, minéraux, acides aminés dont les 8 acides aminés essentiels) et d’autres substances antioxydantes (SOD, sélénium, bétacarotène). Les bénéfices sont donc multiples pour le sportif : énergie, antioxydant, endurance, récupération… Pour en profiter au maximum, choisissez une spiruline apportant + de 15% de phycocyanines.

 

Le Coenzyme Q10 :

coenzyme q10Naturellement présent dans la mitochondrie des cellules, lieu de production d’énergie (ATP), le Q10 joue deux rôles interdépendants :

  1. Puissant antioxydant qui protège les membranes cellulaires contre les radicaux libres.
  2. Molécule bioénergétique qui active la production d’ATP (énergie cellulaire).

Dans le cadre de la pratique sportive, le Q10 contribue à réduire la fatigue, à renforcer les niveaux d’énergie, à améliorer la fréquence cardiaque, à élever la Vo2max. Un apport journalier de 100 mg est recommandé.

La Papaye fermentée :

papaye fermentéeObtenue par broyage des fruits, puis fermentation par des levures, à une certaine température pendant des mois. La fermentation permet une augmentation conséquente des substances antioxydantes contenues dans le fruit frais. Cela l’enrichit, de plus, en nouveaux composés antioxydants.

La papaye fermentée contient:

  • Glutathion peroxydase: protéine naturellement présente dans l’organisme qui exerce une action régénératrice des cellules immunitaires
  • Super Oxyde Dismutase: naturellement présente dans l’organisme, cette enzyme antioxydante majeure active les défenses cellulaires naturelles
  • Catalase: enzyme présente au sein des cellules qui protège l’hémoglobine et l’ADN contre l’oxydation

Pour une assimilation maximale, il est recommandé d’associer à la papaye fermentée de la vitamine C, naturelle de préférence, qui agit comme un booster.

 

Laisser un commentaire